Actualités

bible de la rue 19 juillet 2022

Campagne de dons pour permettre la distribution d’une Bible aux sans-abris

Si vous allez faire un tour à pied dans les grandes villes de France, et notamment à Paris, ça ne peut pas vous échapper.

À certains endroits, les sans-abri se succèdent, chacun avec sa situation particulière.

L’un vient d’arriver de l’étranger, l’autre a subi une succession de difficultés professionnelles et familiales, certains sont jeunes mais n’ont plus leurs parents derrière pour pourvoir à leurs besoins, certains se sont laissés glisser à la suite d’une rupture amoureuse… Quelques-uns sont là par choix, mais beaucoup ressentent le rejet et la solitude.

Plusieurs structures chrétiennes travaillent parmi les personnes sans-abri, qu’il s’agisse de l’Armée du Salut, de la Mission Evangélique parmi les Sans Logis, d’Agapé Street et bien d’autres.

Toutes ont fait le même constat : lorsqu’on veut offrir une Bible à une personne qui vit dans la rue, c’est tout de suite compliqué.

Par souci d’économie, on offre souvent une Bible à 2 €. C’est très bien, ce n’est pas cher. Mais concrètement, ces bibles ne tiennent pas plus de quelques jours. Elles sont inadaptées aux conditions des sacs à dos et de la rue. Très vite, elles sont abîmées, trempées, inutilisables, et ces personnes ne peuvent pas s’encombrer de choses inutilisables.

Il faut être pragmatique : pour que les sans-logis puissent réellement avoir une Bible qui tienne dans la durée et qu’ils aient envie de conserver précieusement, il faut que cette Bible soit adaptée à leur situation et à leurs conditions de vie particulières. Elle doit être :

  • solide et protégée par une fermeture à glissière
  • écrite dans un niveau de langue simple et en caractères augmentés, car les sans-abri n’ont souvent pas une bonne correction pour leur vue
  • belle et précieuse, pour qu’ils aient envie de la conserver.

Bref, elle doit avoir été pensée pour eux.

L’Alliance biblique française est sur le point de sortir une Bible adaptée pour ce public, c’est pourquoi nous faisons appel à votre générosité depuis le 21 mai. 

Un grand merci à ceux parmi vous qui ont déjà pu participer. Si vous ne l’avez pas fait, il est encore temps. Dans tous les cas, n’hésitez pas à en parler largement autour de vous !